Les allergies saisonnières: pour ne pas renifler cet été!

Les allergies saisonnières sont un ensemble de conditions qui se manifestent par des éternuements, de la congestion et de l’écoulement nasal, et des démangeaisons oculaires. C’est aussi ce qu’on appelle parfois le “rhume des foins”.
Au Québec, selon les années, les pollens en cause sont les suivants:
Allergies: les causes fréquentes.
L’herbe à poux serait à l’origine d’environ 75% des allergies aux pollens. Au Québec, on la retrouve surtout en Outaouais, à Montréal et en Montérégie.
Il ne faut pas la confondre avec l’herbe à puce, une plante répandue, dont la sève cause une réaction cutané dans les 24 à 48 heures après un contact avec la peau.

 

Répartition de l »herbe à poux. Source: MSSS.

Herbe à poux ou herbe à puces?

Ces 2 termes communs sont fréquemment employés, mais parfois confondus l’un avec l’autres.

Herbe à poux ou herbe à puces?

Qui est touché, et pourquoi?

Normalement, le contact avec ces substances ne crée pas de problèmes. Mais chez les personnes souffrant d’allergies saisonnières, le système immunitaire réagit de façon exagérée.
Les allergies se manifestent souvent d’abord chez les enfants et les jeunes adultes, mais elles peuvent revenir chaque année, et même toute la vie. Par contre, avec l’âge, les symptômes tendent à être moins sévères.
Pour certains, les symptômes peuvent être présents toute l’année. Dans ces cas, la cause sera les acariens, les animaux domestiques ou la moisissure.
Des symptômes sont présents toute l’année? Voici les causes.
Il existe des tests cutanés, durant lesquels une goutte de substance allergisante est appliquée sur la peau et une petite incision est faite, pour déceler une éventuelle réaction.  Ces tests peuvent être nécessaires si les allergies sont sévères et si un traitement de désensibilisation est envisagé.

 

Le traitement

Afin de bien traiter vos allergies saisonnières, je vous suggère fortement de combiner plusieurs stratégies de traitement.

 

Les trucs et astuces

  • Consulter l’indice de pollen, par exemple sur meteomedia.com.
  • Organiser ses activités extérieures l’après-midi. Réduire le temps passé à l’extérieur le matin et les journées venteuses.
  • À la maison et dans la voiture, fermer les fenêtres. Favoriser l’air climatisé.
  • Prendre une douche à la fin de la journée pour rincer le pollen.
  • Porter un masque si l’indice est élevé et que l’on doit aller à l’extérieur.
  • Utiliser une douche nasale après chaque sortie à l’extérieur.

Les médicaments pouvant être recommandés ou prescrit

  • Les antihistaminiques (Réactine, Claritin, Aerius, Allegra)
    • Généralement le premier choix de traitement;
    • Avec ou sans prescription.
  • Les décongestionnants nasaux (Otrivin, Dristan)
    • À utiliser en début de traitement et à l’occasion;
    • Pas plus de 3 jours de file.
  • Les vaporisateurs anti-inflammatoires (Flonase, Nasacort, Nasonex, etc…)
    • Très efficaces mais une prise régulière est nécessaire;
    • Utiliser la bonne technique pour plus d’efficacité et moins d’effets secondaires;
    • Avec ou sans prescription.
  • Les gouttes ophtalmiques (Patanol, Pataday, Opticrom)
    • Seules ou en complément aux autres traitements;
    • Suivez la posologie (varie selon le produits).
  • Comprimés de désensibilisation (Ragwitek, Grastek)
    • À fondre sous la langue;
    • Prise en continu pour maintenir l’effet;
    • Débuter le traitement sous supervision médicale.
  • Injections de désensibilisation
    • À début avant la saison, pour plusieurs semaines;
    • Une injection chaque semaine sous supervision médicale.
Afin de mieux vous retrouver à travers toutes ces options de traitements, parlez à votre pharmacien, votre médecin, ou même votre optométriste.

 

Et les enfants?

Les enfants de 2 ans et plus peuvent être affectés par les allergies saisonnières, sans toutefois être en mesure de bien comprendre ou décrire leurs symptômes. Ils vont renifler, tousser, se frotter les yeux, respirez par la bouche ou auront des cernes noires sous les yeux. Favoriser les trucs et astuces ainsi que la solution saline. Plusieurs médicaments conviennent tout à fait aux enfants; renseignez-vous afin de bien contrôler leurs allergies.

 

Conclusion

Le pharmacien a dorénavant accès à plusieurs produits pour vous aider à mieux profiter de la belle saison. Lorsque l’on parle d’allergies, vaut mieux prévenir que guérir, alors ne tardez pas à le consulter!

Sur PharmaVideo.ca

A propos de Maxime B.-Roy 36 Articles
Pharmacien et passionné de santé, psychologie, alimentation et techno! Je me plais à y trouver un fil conducteur!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.