5 raisons de bien faire manger un enfant avec TDAH

N’importe quel enseignant vous le dira: il y a de plus en plus d’enfants atteints d’un trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Selon les études, on parle d’une prévalence de 5 à 12%; c’est donc dire jusqu’à 3 enfants par classe.

Est-ce à cause de notre système d’éducation mal adapté? Est-ce parce que le problème est mieux diagnostiqué? Est-ce à cause du rythme de vie plus rapide ou d’une nutrition déficiente? Comme pour biens des maux de notre époque, la réponse est probablement: toutes ces réponses!

Certains suppléments sont régulièrement recommandés pour aider les enfants atteints de TDAH à améliorer leur concentration et leur comportement. En voici quelques uns.

Magnésium et vitamine B6

La vitamine B6 (ou pyridoxine) est une vitamine essentielle à plusieurs niveaux de notre métabolisme, dont la production de neurotransmetteurs (les composés chimiques permettant la communication entre notre cerveau et notre corps).

Le magnésium est un minéral essentiel à la régulation du système nerveux central. Un manque de magnésium favorise un état plus « excitable », pouvant ainsi mener à de la nervosité, de l’irritabilité et éventuellement à des changements de comportement. Difficile de déterminer la fréquence réelle des carences en magnésium. Elles sont rarement détectées, mais avec seulement 25% des américains atteignant la dose quotidienne recommandée, fort probable que ce soit un facteur à considérer.

La combinaison magnésium – vitamine B6 donnée chez des enfants TDAH montre une amélioration des symptômes d’hyperactivité, d’agressivité et d’inattention. Même scénario chez les enfants atteints d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA). D’autres études plus grandes suggèrent d’attendre plus de preuves avant de faire des recommandations.

Certains aliments riches en B6:

– Dinde
– Boeuf (nourri à l’herbe de préférence)
– Pistaches, graines de tournesol, graines de sésame
– Thon
– Lentilles, surtout les pois chiches

Certains aliments riches en magnésium:

– Chocolat noir
– Avocats
– Noix et graines
– Lentilles
– Certains poissons gras
– Bananes
– Légumes à feuilles vert-foncés

Oméga-3

Ces « bons gras » sont nécessaires, entre autres choses, au développement et au bon fonctionnement de notre cerveau. Il est donc primordial de les inclure à l’alimentation, et ce dès la grossesse!

Un supplément d’oméga-3 a des effets bénéfiques chez les enfants atteints de TDAH et peut aussi permettre de réduire le dosage de médicaments nécessaires. Il semble qu’un débalancement des ratio oméga-3 (bons gras venant surtout de poissons) vs oméga-6 (moins bons gras venant surtout d’huiles végétales) soit plus commun chez les enfants atteints de TDAH.

Il est clair qu’un apport suffisant, et probablement qu’un supplément de qualité, est une bonne idée pour tous, surtout les personnes avec un TDAH. Mis à part un possible arrière-goût, c’est un produit très sécuritaire et bien toléré. Aucune dose n’est officiellement indiquée, mais pour des enfants d’âge scolaire, on cherche à avoir environ 1000 à 1500 mg d’acide gras oméga-3 fournissant de 300 à 450 mg d’EPA et de 200 à 300 mg de DHA.

Certains poissons riches en oméga-3:

– Plutôt riches: maquereau, truite, sardines, thon albacore, saumon, hareng
– Un peu moins riche: flétan, thon dans l’eau, morue

Choisissez vos poissons sauvages lorsque possibles. Leur alimentation naturelle permet à l’accumulation de plus d’oméga-3 et moins d’oméga-6.

Probiotiques

L’utilité de ceux-ci dans plusieurs domaines n’est plus à démontrer. Notre système digestif est conçu pour abriter une diversité et une quantité impressionnante de ces bonnes bactéries, et le lien entre le cerveau et notre système digestif est un sujet d’actualité.

Une étude à récemment permis de constater qu’un supplément de probiotique donné en début de vie permet de réduire le risque de développer des troubles tels que le TDAH plus tard dans l’enfance. La souche utilisée dans celle-ci est le Lactobacillus rhamnosus.

Notre mode de vie aseptisé, l’omniprésence des antibiotiques, les naissances par césarienne et nos aliments pasteurisés, malgré tous leurs avantages, ont réduit et modifié la diversité de nos flores digestives. Une bonne flore est essentielle à une bonne santé, et comme elle peut bénéficier au TDAH, mieux vaut y voir. Le yogourt (idéalement sans sucres ni édulcorants) est un bon aliment probiotique, bien que limité en diversité. Au besoin, procurez-vous un supplément probiotique de qualité, surtout après un antibiotique.

Zinc

Les preuves d’efficacité sont moins convaincantes concernant le zinc. Cependant, ce minéral-trace demeure tout de même essentiel à notre système nerveux, reproducteur et immunitaire. Et comme les rhumes circulent pratiquement de septembre à juin, c’est une bonne raison d’y prêter attention.

Certains aliments riches en zinc:

– Fruits de mer
– Viande et volaille
– Produits laitiers
– Noix et lentilles
– Grains et céréales fortifiées

Mélatonine

C’est une hormone sécrétée par la glande pinéale, une petite glande se logeant dans le cerveau. Elle permet de régulariser le cycle de veille et de sommeil. Lumière réduit son effet et la noirceur l’augmente et facilite le sommeil.

La mélatonine n’influence pas directement le TDAH, mais en pratique, elle est souvent utilisée chez les enfants d’âge scolaire à doses de 3 à 5 mg afin de contrer l’insomnie causée par les médicaments stimulants. Un bon sommeil est essentiel.

Médicaments

Même si tous les parents préféreraient s’en passer, lorsqu’un TDAH compromet sérieusement le rendement scolaire et le développement d’un enfant, il est préférable d’utiliser un ou plusieurs médicaments. Lorsque bien utilisés, il sont efficaces et sécuritaires. La CADDRA est une bonne ressource pour les parents et les professionnels de la santé.

A propos de Maxime B.-Roy 20 Articles
Pharmacien et passionné de santé, psychologie, alimentation et techno! Je me plais à y trouver un fil conducteur!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.