Savez-vous d’où vient votre pilule?

Le 3 avril prochain, les prix de 70 des médicaments génériques les plus prescrits au Canada baisseront de 25% à 40%. Le ministre Gaétan Barrette est bien connu pour ses qualités de négociateur féroce et pour son acharnement sur les pharmaciens et les pilules en général!

Quelques chiffres

40,2 milliards en santé! En a-t-on pour notre argent?

Environ 800 millions de dollars sont déboursés par le RGAM (c’est à dire l’assurance publique du Québec) pour nos médicaments génériques. Pour illustrer ce que la baisse représente: si le prix d’environ 80% de ces médicaments est réduit de 33% en moyenne, on peut s’attendre à ce que la dépense du RGAM baisse d’environ 200 millions de dollars.

Le budget 2018 pour la province de Québec prévoit des dépenses de 40,2 milliards de dollars pour la santé et les services sociaux; c’est donc une économie représentant 0,5% de ce poste de dépense.

Ça peut sembler une bonne nouvelle et c’est en partie le cas. Mais en pharmacie et dans le secteur pharmaceutique en général, nous anticipons les conséquences négatives de cette nouvelle. En effet, cette économie risque d’avoir des impacts allant bien au-delà de votre reçu de pharmacie.

La vie d’une pilule générique

De sa naissance à sa mort, un comprimé typique a une existence très bien remplie et peut parfois même faire le tour du monde. Tout au long de sa vie, beaucoup de gens veillent à sa création, son développement, ses déplacements, son comportement… et ses funérailles.

Matières premières

Pas très romantique, la conception d’une pilule: la première étape est de s’approvisionner en produits chimiques, qui réagiront plus tard pour donner naissance au médicament recherché. Ces matières premières ont aussi leurs propres histoires à elles, ajoutant tout un niveau de complexité… Pour des raisons de temps et de simplicité, nous ne y attarderons pas.

Fabrication

Une fois les ingrédients réunis, la chimie fait son oeuvre. Inutile de dire que ces étapes ont lieu dans des usines devant maintenir de hauts niveaux de technologie et être entretenus de façon exemplaire. Ces usines sont d’ailleurs sujettes à des inspections par la FDA, l’agence américaine chargée d’assurer la qualité des aliments et des médicaments.

Emballage

Suite au contrôle de la qualité interne du fabricant, les comprimés sont comptés, emballés et étiquetés en vue d’être distribués. Plusieurs compagnies pharmaceutiques peuvent acheter les comprimés provenant du même fabricant, avec chacun leur étiquette. Alors, tout problème survenu depuis le début du processus peut affecter une grande partie – ou même l’entièreté – de l’approvisionnement d’un médicament pour le Canada.

Transport

La lune de miel à l’étranger a été longue, mais c’est ici qu’elle se termine. Il faut rentrer à la maison et se mettre au travail. Dans plusieurs cas, toutes les étapes précédentes ont eu lieu à l’international. Ainsi, un conflit au moyen-orient, une inondation à Porto Rico ou une panne électrique en Inde peut avoir des répercussions directes sur le nombre de pilules dans votre pot le mois prochain.

Entrepôt

Une fois débarqués de l’avion, dédouanés, et inspectés comme il se doit, les comprimés ont droit à un moment de repos, bien au frais et au sec, dans un entrepôt pharmaceutique. C’est ici que la stratégie de Goliath se fait sentir. Au cours des dernières années, les fusions et acquisitions entre les chaînes de pharmacie, les distributeurs pharmaceutiques et les grands du commerce de détails ont donné naissance à des géants. Ceux-ci ont même eu l’idée de créer leurs propres « marques maison » de médicaments. (Si vous recevez une de ces marques, pas d’inquiétudes: la qualité est la même, et l’approvisionnement est parfois plus prévisible). Résultat: il pourrait bien y avoir certaines marques chouchous sur les tablettes de l’entrepôt où votre pharmacien s’approvisionne.

Livraison

Une fois commandé de l’entrepôt, la bouteille de médicaments doit être livrée dans des conditions bien strictes. Des narcotiques et des produits réfrigérés nécessitent des procédures particulières. Trafic, météo et bris mécaniques peuvent aussi compliquer les choses de temps à autres.

Inventaire

Le travail du personnel de la pharmacie prend ici son importance. On doit anticiper la demande afin d’avoir assez de médicaments pour bien servir la clientèle… mais que les tablettes ne débordent pas, et que les pilules n’expirent pas! On doit jongler avec des dizaines de fournisseurs et des disponibilités qui varient. En effet, pour toutes les raisons décrites ci-haut, ainsi que la pression financière exercée par le gouvernement, la chaîne du médicament craque de plus en plus souvent!

Pharmacien

C’est le début de la fin pour votre pilule. Elle est comptée et étiquetée à votre nom. Votre pharmacien vous explique comment la prendre puis vous suivez ses conseils.. du moins on l’espère! Il récupère aussi vos médicaments non utilisés ou expirés, afin de réduire la contamination environnementale.

Un périple complexe et difficile

Il est maintenant clair que le médicament que l’on vous sert est un bien de consommation extrêmement complexe et pouvant être très dangereux s’il est mal utilisé… ou s’il est carrément absent de nos tablettes!

Les baisses de prix affectent cette chaîne du début à la fin. Le gouvernement pourra se vanter de réduire ses dépenses de santé de 0,5%, mais les pharmaciens et leurs équipes, les médecins et les patients vivront sans aucun doute les conséquences néfastes de ces coupes. Ruptures de stock, rappels, médicaments discontinués font maintenant partie de notre quotidien et ça ne fera qu’empirer.

Conséquences indirectes

Ce n’est pas un secret: les pharmaciens touchent des allocations professionnelles de l’ordre de 15% sur leurs achats et doivent réinvestir ces sommes dans leur laboratoire, pour le bénéfice du service à leur clientèle. Donc, 15% de 200 millions de dollars représente 30 millions de dollars en moins pour vos pharmaciens… alors que les médecins spécialistes toucheront 2 milliards de dollars de plus au cours des 10 prochaines années. Loin de moi l’idée de comparer ces 2 professions, mais le constat est clair: ça ne va pas dans la même direction!

Que pensez-vous des baisses de prix des médicaments génériques?

A propos de SansOrdonnance 20 Articles
Pharmacien et passionné de santé, psychologie, alimentation et techno! Je me plais à y trouver un fil conducteur!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.